Cause animale

5 activités pour observer des animaux (sans encourager leur exploitation)

1. S’amuser avec les animaux en réalité augmentée de Google

Il suffit d’une petite recherche Google pour faire apparaître un chien, un chat, un alligator, une chèvre, un ours et plusieurs autres animaux, dans son salon! Cette fonction est disponible pour les téléphones intelligents (téléphone/tablette Android 7.0 ou plus, iPhone/iPad 11.0 ou plus) et peut s’utiliser n’importe où. Vous n’avez qu’à taper le nom de l’animal (voir liste des animaux disponibles) dans la barre de recherche, puis cliquer sur l’onglet Voir en 3D, qui est affiché sous la description. Déplacez ensuite votre appareil pour balayer l’environnement et puis positionnez l’animal. Il s’agit d’une activité parfaite pour amuser spontanément les enfants!

2. Visiter un sanctuaire pour animaux rescapés de situations de négligence et des abattoirs

Visiter un sanctuaire est la parfaite occasion pour sensibiliser notre famille au sort des animaux de ferme et pour les inviter à réduire leur consommation de viande. Lors de ces visites, nous avons la chance de rencontrer, entre autres : des vaches, des cochons, des chèvres et des poules – des animaux qui ont eu des parcours difficiles ou qui étaient destinés à la consommation et qui ont pu être rescapés. C’est formidable de pouvoir établir un lien avec eux et surtout, ça fait du bien d’être témoin d’histoires qui finissent bien! Certains sanctuaires ne sont pas ouverts au public actuellement en raison des mesures sanitaires. On peut toutefois les suivre sur les réseaux sociaux et même participer à des rencontres Zoom avec les animaux! (Photo : Penny Lane Farm Sanctuary)

3. Faire du bénévolat dans un refuge ou devenir famille d’accueil temporaire

Il s’agit d’une belle façon de connecter avec des animaux, tout en aidant le refuge de notre région! Que ce soit pour marcher les chiens, socialiser avec les chats, aider au transport d’animaux ou héberger un animal qui a besoin d’une pause de cage, les refuges ont toujours besoin de bénévoles!

4. Découvrir la chasse photographique

Ici, aucun animal n’est tué puisque le but de la chasse photographique est de ramener des images d’animaux comme trophée! Lors d’une journée en plein air, apportez un appareil photo ou votre téléphone et prenez le temps de découvrir la faune autour de vous – que vous soyez en ville, ou en randonnée dans la nature. Si vous êtes dans la région de Montréal, je vous recommande une visite au parc Jean-Drapeau. On peut y observer, entre autres : marmottes, écureuils, tamias rayés, renards roux, moufettes, ratons laveurs et plusieurs espèces d’oiseaux!

5. Visiter des parcs animaliers éthiques

À la différence des zoos traditionnels qui gardent en captivité des animaux sauvages provenant de tous les coins du monde, certains parcs ont comme mission de protéger la faune sauvage nord-américaine, de sensibiliser la population et d’éduquer. Les animaux résidents de ces parcs ne sont pas gardés dans des petites cages hors de leur milieu naturel, ils vivent plutôt dans de larges enclos extérieurs, spécialement aménagés pour respecter leurs besoins et assurer leur bien-être. Deux suggestions de parcs animaliers éthiques à visiter au Québec : le Zoo Ecomuseum, à Montréal, qui accueille des animaux blessés, orphelins ou nés sous soins humains et qui n’ont pas les habiletés requises à la survie en milieu naturel, et puis le Parc Oméga, situé à Montebello. (Photo : Zoo Ecomuseum)

Processing…
Terminé ! Vous êtes maintenant abonné.e à l'infolettre de Vivre sans cruauté!

Il vous faut désactiver votre bloqueur de publicités pour accéder au site. 👍
Les publicités sont une façon de financer le site et cela me permet de continuer à créer et partager du contenu gratuitement! 

Merci! 💛

Like this:

error: Content is protected !!
%d bloggers like this: