Cosmétiques sans cruauté

Où en sommes-nous dans la lutte contre les tests sur les animaux?

En date d'aujourd'hui, près de 40 pays ont pris action pour lutter contre les tests cosmétiques sur les animaux!

En date d’aujourd’hui, près de 40 pays ont pris action pour lutter contre les tests cosmétiques sur les animaux, dont l’Union européenne, l’Inde, Israël, la Suisse, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud et le Guatemala.

Certains ont implanté des lois interdisant l’expérimentation animale pour les cosmétiques, alors que d’autres, des lois interdisant la vente de produits ayant été testés sur les animaux.

Le message que cela envoi est très clair : il n’est pas nécessaire de faire souffrir des animaux au nom de la beauté. En effet, il existe des méthodes de rechange prouvées et efficaces qui servent à vérifier l’innocuité des produits, nous n’avons qu’à penser aux tests avec des tissus humains artificiels, les tests en éprouvette, le test épicutané et au test Eyetex, entre autres.

Le travail est loin d’être terminé pour en venir à une interdiction mondiale; les processus législatifs sont souvent très longs. Mais grâce aux efforts des organismes de défense des animaux et aux militantes et militants, les choses sont en train de changer et c’est très positif! Voici quelques exemples d’actions qui se déploient à travers le monde, pour mettre fin aux tests cosmétiques sur les animaux.


Australie 🇦🇺

Le 14 février 2019, le gouvernement australien passe la loi Industrial Chemicals Bills 2017, laquelle inclut des mesures interdisant les tests cosmétiques sur les animaux pour de nouveaux ingrédients dans les cosmétiques. Le gouvernement prévoit également soutenir le développement de méthodes de rechange modernes qui n’utilisent pas les animaux.

Brésil 🇧🇷

Un projet de loi fait son chemin vers le Sénat, alors que sept États du Brésil ont déjà bannis les tests cosmétiques sur les animaux.

Canada 🇨🇦

Le projet de loi S-214, qui visait à interdire les tests cosmétiques sur les animaux, a été introduit à la Chambre des communes le 12 avril 2019, mais n’a pas eu la chance d’être adopté, faute de temps. C’est donc un retour à la case départ, dans le processus.

Chili 🇨🇱

Le projet de loi 10514-11, présenté en 2016, modifierait le Code de la santé afin d’interdire l’utilisation d’animaux pour les tests de toxicité des produits cosmétiques ou de leurs ingrédients, de même que la vente de produits cosmétiques testés sur des animaux à l’étranger, après l’entrée en vigueur de la loi.

Chine 🇨🇳

Depuis 2014, les produits cosmétiques ordinaires (comme les shampoings, les savons, les nettoyants et les crèmes pour le visage, le maquillage et les parfums) qui sont fabriqués à l’intérieur du pays ne sont plus contraints d’être testés sur les animaux. La loi autorise désormais les méthodes de rechange. En 2018, l’organisation Cruelty Free International a lancé, en collaboration avec des laboratoires chinois, un projet pilote qui fera profiter du marché chinois des compagnies certifiées Leaping Bunny, sans qu’elles ne doivent tester leurs produits sur des animaux. En juillet 2020, la Humane Society International annonçait que la Chine supprimera enfin l’expérimentation animale préalable à la mise en marché des produits cosmétiques « ordinaires » importés, en janvier 2021! 

Colombie 🇨🇴

Le 12 août 2020, le président colombien Iván Duque Márquez a signé une nouvelle loi qui met fin à l’utilisation des tests sur les animaux pour les cosmétiques. Cette loi entrera en vigueur en 2024 et interdira l’utilisation d’animaux dans le but de tester des produits cosmétiques et leurs ingrédients, qu’ils soient importés ou fabriqués en Colombie.

États-Unis 🇺🇸

Depuis le 1er janvier 2020, les États de la Californie, de l’Illinois et du Nevada interdisent la vente de cosmétiques nouvellement testés sur les animaux.

Mexique 🇲🇽

En mars 2020, un projet de loi visant à interdire les tests cosmétiques sur les animaux ainsi que la vente, l’importation et le marketing de produits testés sur les animaux a été adopté à l’unanimité au Sénat. Le projet de loi passe maintenant à l’étape du vote à la Chambre des députés.

Ukraine 🇺🇦

Début 2019, le ministère de la Santé de l’Ukraine propose de soumettre un projet de loi visant l’interdiction des tests cosmétiques sur les animaux.


2 commentaires

Les commentaires ne sont pas permis.

%d blogueueurs aiment cette page :