Réflexions Véganisme

Le rôle et l’importance des allié.e.s du véganisme

Bien que cela puisse nous sembler étonnant, les véganes ne sont pas les seuls à participer à la popularité du véganisme. En effet, la contribution de ses allié.e.s y joue pour beaucoup.

Ces dernières années, le mode de vie végane s’est réellement démocratisé au Québec. En effet, il est plus facile que jamais de retrouver des options véganes dans les restaurants populaires et des produits alternatifs à la viande et aux produits laitiers, dans les épiceries. Ces initiatives encouragent une réduction de la demande pour les produits d’origine animale et permettent de diminuer le nombre d’animaux élevés puis tués pour la consommation. C’est très positif.

Aujourd’hui, le Canada compte environ 2,3 millions de personnes végétariennes et 850 000 véganes (ce qui représente près de 2% de la population).

Bien que cela puisse nous sembler étonnant, les véganes ne sont pas les seuls à participer à la popularité du véganisme. En effet, la contribution de ses allié.e.s y joue pour beaucoup.

Qui sont les allié.e.s du véganisme? 

Il s’agit de personnes qui ne sont pas véganes elles-mêmes, mais qui sont favorables et sensibles à la cause animale. Voici quelques exemples :

  • Les personnes qui se décrivent comme réductionnistes ou flexitariennes. Ces personnes réduisent considérablement leur consommation de produits d’origine animale, sans l’éliminer complètement, et sont très ouvertes à l’alimentation végétale.
  • Les personnes qui participent à des initiatives comme le Lundi sans viande ou le Défi végane 21 jours.
  • Les personnes qui achètent des livres de recettes véganes ou qui visitent des restaurants véganes.
  • Les personnes qui choisissent de consommer uniquement des produits d’origine animale provenant de fermes locales, par souci de ne pas participer à l’élevage industriel.
  • Les personnes qui ont adopté un animal dans un refuge ou qui y font du bénévolat.
  • Les personnes qui achètent uniquement des produits cosmétiques non testés sur les animaux.
  • Les personnes qui font des dons à des organismes de protection et de défense des animaux.
  • Les personnes qui signent des pétitions pour améliorer le sort des animaux en général.
  • Etc.

Vous reconnaissez-vous? Si oui, vous êtes un.e allié.e du véganisme. Merci!


Aujourd’hui, la réalité est que toutes ces personnes, grâce à la portée de leurs actions, contribuent positivement à l’essor mouvement végane et encouragent une réflexion collective sur nos habitudes de consommation.

Et puisque les allié.e.s représentent la majorité de la population (rappelons-nous que les véganes représentent environ 2% de la population canadienne) le mouvement végane a besoin de leur aide comme levier, afin de créer de réels changements dans la société.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il soit si important de miser sur des échanges constructifs et des collaborations avec les gens : pour se faire des allié.e.s. Après tout, les animaux ont besoin de l’aide de tout le monde!

Pour aller plus loin, voici une vidéo très intéressante par Melanie Joy, psychologue et activiste végane.


%d blogueueurs aiment cette page :